CHATS DE MON COEUR

TOUT POUR LES AMOUREUX DES CHATS, DE LA PROTECTION ANIMALE A VOS HISTOIRES PERSONELLES ET TOUTES LES INFOS NECESSAIRES POUR TOUT SAVOIR SUR NOS AMIS FÉLINS AINSI QUE DES CHATS ET CHATONS À L'ADOPTION
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'HYPERTHYROIDIE DU CHAT

Aller en bas 
AuteurMessage
CDMC
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34877
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: L'HYPERTHYROIDIE DU CHAT   Mar 21 Mai - 8:29

L'hyperthyroïdie est assez fréquente chez le chat âgé. Les symptômes qui doivent alarmer et entraîner une visite rapide chez le vétérinaire sont : un amaigrissement rapide, une diarrhée, parfois des vomissements, la nervosité, la recherche de lieux frais.

Le diagnostic nécessite des examens du sang spécifiques et la thérapie repose sur des médicaments antithyroïdiens administrés par voie orale. Si elle n’est pas soignée, cette pathologie peut avoir une issue fatale en raison des dégâts subis par le cœur.

Hyperthyroïdie du chat
La thyroïde est bilobée (elle a 2 lobes) chez le chat, et se situe au niveau de la partie la plus haute de la trachée. L’hyperthyroïdie est le trouble fonctionnel le plus fréquent du chat. Des signes cliniques assez nets peuvent laisser suspecter ce dysfonctionnement : perte de poids, tachycardie, nervosité, augmentation de l’appétit, parfois des vomissements, parfois des diarrhées. Elle accompagne souvent les cardiomyopathies hypertrophiques. Le vétérinaire s’en aperçoit grâce à des examens sanguins.

Contrairement à l’hyperthyroïdie, l’hypothyroïdie est rare chez le chat. Elle se manifeste par un empâtement, une absence symétrique de poils sur le dos, une allure gauche et des mouvements lents. Elle est mentionnée pour permettre surtout de la reconnaître chez les races qui y sont génétiquement prédisposées, c’est-à-dire le Persan, le Cornish Rex, et le Devon Rex.

Hyperparathyroïdie du chat
Les parathyroïdes du chat sont au nombre de 4, elles mesurent quelques millimètres et sont presque insérées dans la thyroïde. Leur fonction est de réguler les taux de calcium dans l’organisme. L’hyperparathyroïdie secondaire est le dysfonctionnement le plus fréquent du chat. Elle peut avoir 2 formes.


Dernière édition par Isa le Jeu 30 Mai - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CDMC
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34877
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: L'HYPERTHYROIDIE DU CHAT   Mar 21 Mai - 8:30


La glande thyroïde est située au niveau du cou tout près du larynx. Elle est responsable du contrôle du métabolisme basal. On parle d'hyperthyroïdie lorsque cette glande grossit et se met à produire en trop grande quantité l'hormone thyroïdienne. Cette maladie affecte fréquemment les chats âgés de plus de 8 ans. Sa cause est inconnue.

Lorsque la thyroïde sécrète trop d'hormone, c'est comme si tout allait trop vite dans l'organisme. Le corps brûle alors énormément de calories et le chat, malgré un appétit vorace, perd graduellement du poids. Il est parfois trop actif pour son âge avancé, peut vomir fréquemment et avoir des selles molles ou même diarrhéiques, boire et uriner davantage. Il souffre d'hypertension artérielle et développe graduellement une maladie cardiaque. Moins de 10 % des chats atteints d’hyperthyroïdie sont au contraire amorphes et sans appétit, ceci relié à une affection cardiaque plus sévère.

Cette maladie se traite avec un taux de succès élevé. Quatres modes de traitements s'offrent à nous: un nouveau traitement basé sur une diète spéciale, le traitement à l’iode radioactif, le traitement chirurgical (de moins en moins pratiqué à cause des coûts et des effets secondaires) ou le traitement médical. À notre avis, le traitement avec la nouvelle diète est le meilleur choix dans la majorité des cas.

Traitement avec la diète Y/D

Une nouvelle diète, Prescription Diet Y/D, vient d'être mise en marché par la compagnie Hill's. Cette dernière permet de régulariser le niveau d'hormone thyroidienne dans le sang grâce à un dosage extrêmement précis et limité de l'iode dans sa formulation. Pour un contrôle efficace, le chat ne doit manger strictement que cette diète sans permettre aucune gâteries ou nourriture de table, même si ce n'est qu'à l'occasion et en petite quantité. Le traitement est sans effet secondaire et permet de régulariser le production d'hormone thyroidienne sans prise de médicament. Des tests sanguins doivent être fait après 1 et 2 mois mais l'expérience nous montre que le taux de succès est extrêmement élevé.

Traitement à l’iode radioactif

Quelques cliniques seulement de la région de Montréal disposent des installations techniques nécessaires pour administrer ce genre de traitement. Un seul traitement d’iode 131 suffit dans plus de 90% des cas. Cette approche thérapeutique provoque très rarement d’effets secondaires qui sont bénins et réversibles. Étant donné que le patient devient lui-même radioactif pour un certain temps après l’injection d’iode radioactif, une hospitalisation en isolation de 7 à 10 jours s’avère nécessaire de même que certaines précautions particulières à la maison dans les premiers jours suivant son congé.

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical consiste en l'ablation totale de la glande thyroïde. Cette chirurgie règle définitivement le problème d’hyperthyroïdie dans la très grande majorité des cas. En effet, moins de 5% des cas rechutent dans les 2 années qui suivent la chirurgie. Les chats qui subissent cette chirurgie deviennent hypothyroïdiens et doivent théoriquement recevoir un supplément d'hormone thyroïdienne. Cependant, dans presque tous les cas, ce supplément n'est pas nécessaire.

Comme un chat atteint d’hyperthyroïdie souffre d'une atteinte cardiaque (habituellement réversible) et qu'évidemment cette chirurgie doit se faire sous anesthésie générale, nous devons d'abord le traiter médicalement afin de stabiliser sa condition cardiaque pour minimiser les risques anesthésiques. Dès que l’hormone thyroïdienne sera revenue à la normal et que sa fonction rénale reste intacte, nous pourrons procéder à la chirurgie.

Les complications chirurgicales sont rares mais possibles. La plus grave est la crise d'hypocalcémie. Les glandes parathyroïdes sont 2 petites glandes accolées à la glande thyroïde qui sont responsables du maintien du taux sanguin de calcium. Lors de l'ablation de la thyroïde, ces parathyroïdes peuvent être lésées et temporairement ne plus jouer leur rôle. Une crise d'hypocalcémie, si elle n'est pas détectée et traitée à temps, peut s'avérer mortelle. C'est pourquoi, durant les 3 à 5 jours qui suivent la chirurgie, nous devons garder le patient hospitalisé et mesurer quotidiennement son calcium sanguin.

Traitement médical

Le traitement médical se fait en administrant un médicament sous forme de comprimé et ce, généralement 2 fois par jour. Ce dernier diminue la production d'hormone thyroïdienne. Si vous choisissez le traitement médical, ce médicament devra être administré à votre chat pour le reste de ses jours.

La dose de médicament qui contrôle l’hyperthyroïdie varie selon chaque patient et peut varier dans le temps pour un même patient. C'est pourquoi nous devons doser l'hormone thyroïdienne fréquemment en début de thérapie (aux 3-4 semaines), puis régulièrement (aux 6 mois) par la suite afin de toujours donner au patient la dose optimale du médicament.

Au début du traitement, beaucoup de chats ont une baisse marquée d'activité et d'appétit et peuvent occasionnellement vomir. Ces effets secondaires disparaissent d'eux-mêmes après quelque temps et ne nécessitent généralement pas l'arrêt de la médication. Cependant, 5 à 10 % des chats développent des réactions secondaires à la médication pouvant être graves. Ainsi, certains chats ont une baisse dangereuse des globules du sang; d'autres développent une maladie du foie. Un autre effet secondaire possible mais moins critique cependant, l'apparition d'un eczéma facial, nécessite l'arrêt de la médication. Si après 3 mois de médication, aucun de ces effets secondaires majeurs n'est survenu, il est moins probable qu'un de ceux-ci apparaisse par la suite. C'est pourquoi, durant les 3 premiers mois de traitement, nous devons aussi évaluer aux 4 semaines le taux de globules sanguins de même que le fonctionnement du foie. Par la suite, des contrôles sanguins sont effectués aux 6 mois.

L'insuffisance rénale chronique affecte très fréquemment les chats âgés. En fait, c'est l'une des causes les plus fréquentes de décès chez nos patients félins gériatriques. Hors, l’hyperthyroïdie peut masquer les signes d'une insuffisance rénale lors de l'interprétation du bilan sanguin. Ainsi, il arrive occasionnellement qu'une insuffisance rénale apparaisse aux résultats de laboratoire après qu'une hyperthyroïdie soit contrôlée. C'est pourquoi, après un contrôle médical de l’hyperthyroïdie, nous devons réévaluer régulièrement le fonctionnement des reins.
Revenir en haut Aller en bas
CDMC
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34877
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: L'HYPERTHYROIDIE DU CHAT   Mar 21 Mai - 8:36

J'ai ouvert ce topic vu que Fidgi souffre d'hyperthiroidie depuis peu.

Les symptomes sont exactement ceux décrits ci-dessus: hyper activité, vomissements, diarrhées pendant 3 semaines la concernant , forte perte de poids, essoufflements rapides , elle boit bp bp d'eau , est déshydratée malgré cela.
Fidgi fait partie des moins de 10 %, elle souffre depuis 15 jrs d'anorexie, son coeur étant très fatigué.

Elle va étre traitée par voie orale , médicaments à donner à vie. AUcun autre traitement ne peut être envisagé vu son âge (15 ans).
Revenir en haut Aller en bas
Animaux Sans Collier
Confirmé
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 131
Localisation : 08
combien de chats avez vous? : 4
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Re: L'HYPERTHYROIDIE DU CHAT   Mer 22 Mai - 14:44

J'ai lu avec attention et je peux dire que c'est totalement réel sur le plan des symptômes. Certains peuvent nous faire nous méprendre avec les affections rénales cependant d'ou l'importance d'un bilan sanguin.

Un de mes vieux matou en est décédé, le coeur a laché. 2 de mes chats sont décédé d'hyperthyroïdie, un comme ta petite Fidgi Isa devenu totalement anorexique. Rien n'y faisait, les prescriptions de gavage je n'ai pas voulu , il avait 16 ans. Il est parti de sa belle mort si je peux dire, en dormant. Ta minette ne recherche pas les endroits frais ? tu n'en parles pas.

Sais-tu que Hill's a une gamme pour cela ? voici un peu plus de détails si cela peut aider.

La marque Hill’s lance une nouvelle référence dans sa gamme d’aliments thérapeutiques « Prescription Diet » : le Hill’s Prescription Diet™ y/d™ Feline. Cet aliment est conçu pour le traitement nutritionnel des chats hyperthyroïdiens.

D’après le fabricant cet aliment « aide à prendre en charge la bonne santé de la thyroïde de votre chat en 3 semaines en normalisant les taux d’hormone thyroïdienne (lorsque Feline y/d est la seule source d’aliment). »

A l’heure actuelle il existe 3 sortes de traitement de l’hyperthyroïdie chez le chat : chirurgie de la thyroïde, traitement à l’iode radio-actif ou traitement médicamenteux (avec du méthimazole par exemple (Felimazole®)). Le Hill’s Prescription Diet™ y/d™ Feline se propose de remplacer le traitement médicamenteux.

Comment ça marche ?

La thyroïde utilise l’iode issu de l’alimentation pour produire les hormones thyroïdiennes T3 et T4. Il y a 3 atomes d’iode dans le T3 et 4 atomes dans le T4. Lors d’hyperthyroïdie, la thyroïde est hypertrophiée (à cause d’une tumeur (le plus souvent bénigne) de la thyroïde) et va produire une quantité excessive d’hormones thyroïdiennes T3 et T4.

Le principe du Hill’s Prescription Diet™ y/d™ Feline est tout simplement de réduire la quantité d’iode apportée par l’alimentation afin de réduire la quantité d’hormones thyroïdiennes produites. Hill’s Prescription Diet™ y/d™ Feline contient donc une quantité minime d’iode.

Comment l’utiliser ?

Cet aliment doit être utilisé uniquement chez les chats hyperthyroïdiens sur prescription du vétérinaire traitant, celui-ci devra par ailleurs stopper le traitement médicamenteux de l’hyperthyroïdie (c’est ce que les spécialistes recommandent).
Une transition alimentaire doit être effectuée sur 7 jours (parfois plus longtemps) afin de passer de l’ancien aliment au Hill’s Prescription Diet™ y/d™ Feline.
Le y/d doit devenir la seule source de nourriture du chat pour éviter d’apporter de l’iode avec d’autres aliments (autres croquettes ou pâtées, friandises …) et ainsi de compromettre le régime restreint en iode.
Des prises de sang de suivi sont à effectuer quelques semaines après la fin de la transition alimentaire puis tous les 6 mois pour vérifier le taux d’hormones thyroïdiennes. Les chats atteints d’une affection concomitante (diabète etc …) doivent faire l’objet de contrôles de suivi plus réguliers.
Perspectives

Les vieux chats ayant souvent des problèmes rénaux, l’apport en phosphore et en sodium du Hill’s Prescription Diet™ y/d™ Feline est contrôlé pour maintenir une bonne fonction rénale.

On peut toutefois se poser la question des effets à long terme d’une telle diète, clairement déficitaire en iode, sur l’organisme félin. L’iode joue en effet plusieurs rôles dans l’organisme : rôle dans la fonction immunitaire, propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes. En médecine humaine on lutte activement contre l’hypothyroïdie à l’origine de troubles sévères (goitre, crétinisme, augmentation du risque infectieux…) et pour cela de l’iode est couramment rajouté à l’alimentation (au sel de cuisine par exemple (sel iodé) ou au lait en Grande-Bretagne). Le vétérinaire américain Dr. Mark E. Peterson spécialiste en endocrinologie vétérinaire évoque d’ailleurs dans son blog la possibilité d’un risque accru d’infection suite à l’utilisation à long terme d’un aliment restreint en iode comme le y/d. Malheureusement aucune étude à long terme n’est encore disponible pour clarifier cette possibilité.

Conclusion

Hill’s Prescription Diet™ y/d™ Feline est une nouvelle alternative au traitement classique de l’hyperthyroïdie chez le chat. Cette diète peut être particulièrement pratique chez un chat qui refuse de prendre des comprimés mais il est important de rappeler que le y/d ne peut fonctionner et diminuer le taux des hormones thyroïdiennes seulement si c’est la seule source d’alimentation du chat.

Cet aliment ne devrait en aucun cas être utilisé chez le chat sain. Chez le chat hyperthyroïdien un suivi régulier et rigoureux chez le vétérinaire est conseillé comme pour tout traitement médicamenteux.

Hill’s Prescription Diet™ y/d™ Feline est disponible en croquettes (sacs de 1,5 kg et 5 kg) et en boîtes (156 g).

Si votre vétérinaire vous a prescrit Hill’s Prescription Diet™ y/d™ Feline pour votre chat, vous pouvez le retrouver sur le site Direct-Vet en cliquant sur ces liens : croquettes Hill’s y/d ou boites Hill’s y/d.
http://blog.direct-vet.be/du-nouveau-contre-lhyperthyroidie-feline/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'HYPERTHYROIDIE DU CHAT   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'HYPERTHYROIDIE DU CHAT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHATS DE MON COEUR :: TOUT SUR LES CHATS :: Comportement et Santé :: Santé-
Sauter vers: