CHATS DE MON COEUR

TOUT POUR LES AMOUREUX DES CHATS, DE LA PROTECTION ANIMALE A VOS HISTOIRES PERSONELLES ET TOUTES LES INFOS NECESSAIRES POUR TOUT SAVOIR SUR NOS AMIS FÉLINS AINSI QUE DES CHATS ET CHATONS À L'ADOPTION
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CHATS ET CHATONS ERRANTS: COMMENT LES AIDER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maison des chats
VIP
VIP
avatar

Nombre de messages : 504
Localisation : 60
combien de chats avez vous? : 3: Charly, Naty et Nathan
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: CHATS ET CHATONS ERRANTS: COMMENT LES AIDER    Jeu 14 Nov - 16:54

Si, au lieu d'euthanasier, on stérilisait ?


Le chat est parmi les animaux de compagnie préférés des français, ah bon? il est aussi le plus exposé aux abandons, son existence peut être sacrifiée du jour au lendemain, il subit aussi les effets de la crise financière touchant les ménages.

Bien qu'indépendant et débrouillard, le chat errant a du mal à survivre, dans un monde urbain qui n'est pas fait pour lui, sans abri, il erre la nuit et se cache le jour, exposé aux températures glaciales, aux dangers du trafic et aux maladies, en recherche constante d'un peu de nourriture, son espérance de vie est réduite des deux tiers.

Souvent chassé à coups de balai ou de pierres, parfois au jet d'eau glacée, empoisonné aux pesticides, cible de pseudos chasseurs, le parcours du survivant est tout tracé : Capture, Fourrière, Euthanasie.

Remplaçons cette logique barbare par : La stérilisation

Je ne condamne pas l'euthanasie lorsqu'elle permet de mettre fin à un état physique devenu insupportable pour l'animal.
J'ai moi même accompagné plusieurs chats vers leur dernier voyage, auquel je m'étais résigné bien malgré moi.
Je les regardais dormir profondément avant de recevoir la piqure fatale qui les emporterait pour toujours.
J'enviais presque leur état d'inconscience dans un moment pareil, cela ne les concernait plus et je restais seul à souffrir de leur départ.

Mais pourquoi euthanasier des chats en bonne santé sous prétexte que la Loi exige l'élimination des chats errants? Et pourquoi sont-ils devenus des chats errants, alors qu'ils nous supplient de leur offrir un foyer?

Parce que nous sommes assez inconscients et laxistes pour laisser circuler nos chats non stérilisés et invoquer que, *la nature suive son cours*, nous provoquons chaque année et imposons à nos voisins, plusieurs portées de chatons dont les quelques survivants viendront grossir le contingent de chats errants, nous contribuons ainsi à leur prolifération et à leur élimination.

Le chat ne vote pas, il n'est pas invité au JT de 20h sauf pour servir périodiquement de faire valoir à certains "peoples" il ne figure dans aucun programme politique, sauf pour sa capture, il n'est qu'un objet de décor que l'on peut jeter impunément quand il a fini d'amuser le petit dernier.

Devenu chat errant, il va manifester son désespoir la nuit, en compagnie de ses semblables, troublant le sommeil des braves habitants, qui exigent alors du maire d'en être débarrassés, craignant pour leur patrimoine et leur tranquillité.

La Loi interdit de nourrir les chats errants, elle les classe parmi les "nuisibles" et charge des sociétés spécialisées dans la capture de les éliminer. Pour l'Administration il n'est plus qu' un CAD ( Carnivore Domestique), quel joli nom...l'alibi est tout trouvé pour l'ouverture de la chasse.

Des bénévoles se dévouent pour limiter les dégâts, mais sans moyens financiers, sans aucune organisation sur le plan national à part quelques grandes Fondations, qui ne peuvent pas intervenir partout. Comment protester contre une situation bloquée depuis des dizaines d'années et, probablement, pour toujours. J'avoue qu'il m'arrive parfois de détourner lâchement la tête à la vue d'un chat errant car, aujourd'hui, il devient de plus en plus difficile de lui offrir un accueil.

Dans l'ordre des priorités, il y a la misère humaine, alors, que vaut la misère d'un chat ?

Si vous aimez vraiment votre chat,  faites-le stériliser et identifier, même s'il ne sort jamais, cela peut lui sauver la vie si il vous échappe par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Maison des chats
VIP
VIP
avatar

Nombre de messages : 504
Localisation : 60
combien de chats avez vous? : 3: Charly, Naty et Nathan
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: CHATS ET CHATONS ERRANTS: COMMENT LES AIDER    Jeu 14 Nov - 16:56

Je me permets de rappeler ce lien ou vous trouverez de quoi fabriquer de beaux abris pour ces matous des rues, l'hiver approche, donnez leur un petit coup de pouce:
http://chatsdemoncoeur.forumactif.org/t5863-comment-fabriquer-un-abri-pour-chat
Revenir en haut Aller en bas
Pierre&Brigitte
VIP
VIP
avatar

Nombre de messages : 360
Localisation : vosges 88160
combien de chats avez vous? : 2
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: CHATS ET CHATONS ERRANTS: COMMENT LES AIDER    Ven 22 Nov - 18:05

Voici un texte poignant sur la triste réalité de la vie des chats errants ..... Un immense hommage aux personnes qui osent dire "NON" a cette misère et se penchent sur le triste sort de ces petites vies innocentes ....






A lire jusqu'au bout, voici la triste réalité des chats des rues ....

Voici Minette, elle n'a pas de nom, juste celui-ci : Minette.

Dans le quartier tout le monde la connait.

C'est une pauvre bête, jetée à la rue car son ventre s'arrondissait. Elle a miaulé très fort, appelant à l'aide, puis elle a mis bas dans ce milieu hostile pour un chat errant : la ville.

Elle croyait encore que « l'homme » l'aiderait ou du moins la protégerait un minimum mais elle dû se contenter du creux du caniveau avec comme tapis quelque feuilles mortes et beaucoup d'immondices. Six chatons sont enfin là. Ils tètent goulûment.

Minette devrait normalement rester avec eux deux à trois jours sans les quitter. Mais elle a déjà tellement maigri pendant la gestation, elle a faim et soif, il faut qu'elle trouve un semblant de nourriture. Elle hésite, laisser les petits là sans défense c'est pas sérieux. Mais où les mettre en sécurité ? C'est décidé elle va chercher à manger et ensuite elle avisera. Elle s'étire hors du caniveau et rampe, le souffle court, la peur au ventre. Un bout de jambon vient d’atterrir prés d'elle. Ira-t-elle le manger ? La faim est très forte, mais il faut faire attention que ce ne soit pas un piège. La faim l'emporte. Avalé le jambon, il y a déjà plus rien.

Elle fait rapidement le tour de la place et rejoint sa progéniture. Il faut leur trouver un endroit non pas en sécurité, ici à l'évidence c'est impossible, mais moins exposé peut-être. Où ? Les caves sont bouchées
depuis peu, les portes fermées, celles des cœurs aussi...

Attention une voiture cherche à se garer, vite elle attrape un à un ses chatons et les dépose dans un trou de la chaussée prés d'un immeuble, juste le temps de les sortir de ce mauvais pas. Un hurlement de terreur juste pour elle, juste dans sa tête, un de ses chatons vient de mourir écrasé par le monstre d'acier.

Il est né....pour mourir aussitôt.

Minette avec son précieux fardeau cherche un abri. Plus de haies ni de banc, tout est minimaliste ici. C'est la ville ou tout chat errant est censé vivre dans la nature.... du moins c'est ce que disent les hommes...

Un petit trou sous un escalier à moitié détruit conduit à un genre de terrier. Ce trou a déjà du abriter un pauvre hère de la gent féline. Ce sera son nid d'amour. Elle pose ses chatons et s'affaire à les réconforter, à les restaurer et à se réconforter aussi par la même occasion. Qui n'a pas vu une mère chatte n'a pas vu tout ce qu'un animal est capable de déployer comme amour et intelligence, certains parleront d'instinct, pour mener à l'âge adulte une portée de chatons, le tout avec tendresse.

Il faut qu'elle reparte à nouveau pour se nourrir. Elle décide de faire le grand tour.

Pendant ce temps des enfants qui ont entendu les cris des touts petits arrivent à en dénicher un à l'aide d'un bâton qui leur sert à ramener l'animal vers eux. Chouette ! Un nouveau jeu ! Tiens attrape et voilà le chaton qui sert de balle. C'est rigolo. Ça gigote, ça crache mais ça ne part pas …. trop petit, aveugle, le chaton est à leur merci. Allez on va derrière le bâtiment et on va voir ce qu'il a dans le ventre. Mais ce n'est pas une façon de parler mais des actes de torture que vont pratiquer ces enfants. «Ils s'ennuient, à cet âge ce sont des pervers polymorphes » me dira-t-on, est-ce une façon de les excuser ou de nous excuser, nous, les adultes ? On pourrait tout simplement leur expliquer le respect de l'animal, le respect d'une vie.

Minette a réussi à rencontrer un nourrisseur. Cette personne qui offre un peu de vie et de douceur se faufile entre les voitures avant que la ville se réveille et avant de partir au travail pour gagner sa croûte et celle de ses chats. Car «ses» chats sont une partie de sa vie, de sa famille. Ils sont là tous les jours à l'attendre et un genre de communication par gestes et surtout par le regard s'est instauré entre eux. C'est fou ce que l'on peut communiquer par le regard avec les chats.

Le ventre plein la minette rejoint vite ses chatons. Mais … il en manque un... son petit... son tout petit... Que peut-elle faire ? Ou aller ?


Il est né juste pour souffrir et mourir.

Des jeunes s'approchent à nouveau. Minette défend ses chatons avec de grands coups de griffes et des simulacres d'attaque. Ouf ! Après plusieurs jets de pierres ils abandonnent. Minette, épuisée, blessée par une pierre a réussi à gagner la partie. Elle pourrait se réjouir d'avoir vaincu le diable mais elle est tellement fatiguée. La nuit tombe. Il est temps de se reposer. Mais pas trop, car il va falloir trouver encore une autre cache, c'est indispensable. Alors Minette recommence à transporter les petits qu'il lui reste. Le creux de cet arbre fera l'affaire. Ce n'est pas Versailles, c'est juste un creux qui n'abrite même pas de la pluie. Mais Minette s’affaiblit. Il faut qu'elle mange et beaucoup plus car ses petits la sèchent littéralement. Se nourrir, les nourrir, se reposer, les protéger, épuisant pour un si petit être. Plus ils mangent plus les chatons grossissent et plus ils grossissent plus elle maigrit. Minette est devenue un squelette ambulant, le poil rare et terne. Le nourrisseur lui dit : « il faut que tu me fasses confiance, je vais t'aider » Mais comment faire confiance à l'homme ? Hier un de ses chaton a été brulé vif sous ses yeux et un autre a bizarrement disparu.

Ils sont nés pour souffrir et mourir.

« J'ai peur tout le temps pour les deux qu'il me reste. Je ne peux plus les déplacer, je suis devenue trop faible. Il faut que j'accepte de l'aide » disent les yeux de Minette. Le nourrisseur se rapproche. "Mes chatons sont malades. Je ne suis plus que l'ombre d'un chat". Je vais à sa rencontre et je miaule. Je miaule fort mon désespoir, je miaule pour mes chatons disparus, je miaule car j'ai mal, la blessure causée par la pierre s'infecte et me fait mal, j'en peux plus de souffrir et de voir souffrir mes chatons, de les voir mourir.

Cette personne qui doit être un ange essaye de m'attraper. "Non, prends mes chatons ce sont eux les plus précieux, pour moi tu sais c'est trop tard....Je sens bien que je suis perdue. Toi, Ange, tu as tellement de chats et chatons à t'occuper. Aide les miens à vivre et non pas à mourir.

Je pars. Je te les confie."

Et Minette part, elle ne miaule plus.

Quelque jours plus tard le nourrisseur a trouvé la dépouille de la minette.

Il a écrasé une larme. Il n'a pas pu sauver les chatons, trop mal nourris, mangés vivant par les vers, étouffés par le coryza.

Aucune lueur d'espoir ...

Ils étaient nés pour souffrir et mourir.

Ce texte est juste le reflet de ce que vivent les chats de la rue, les photos sont des chats que nous avons rencontrés, les misères subis par les chats du texte font parti de notre quotidien et surtout de leur quotidien.

Si vous aussi vous en avez assez de supporter toute cette misère : rejoignez-nous.

Si vous aussi vous pensez qu'on peut changer les choses avec un peu de bonne volonté : rejoignez-nous.

Ensemble nous serons plus fort et nous pourrons délivrer le petit peuple félin de toutes ces souffrances inutiles. Ce n'est pas utopique il suffit de s'y atteler.

Laure.
Revenir en haut Aller en bas
CDMC
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34676
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: CHATS ET CHATONS ERRANTS: COMMENT LES AIDER    Sam 23 Nov - 10:55

Magnifique texte, le chat est le parent pauvre de la protection animale, heureusement que cependant des gens au grand coeur canalise toute leur énergie à les aider, les nourrir, leur faire des abris, les sortir de la rue, etc etc.... toutes les bonnes volontés ne sont que les bienvenues pour aider ces pauvres loulous....
Revenir en haut Aller en bas
association PACA
VIP
VIP
avatar

Nombre de messages : 473
Localisation : Bouches du rhône
Date d'inscription : 15/03/2013

MessageSujet: Re: CHATS ET CHATONS ERRANTS: COMMENT LES AIDER    Mer 30 Juil - 9:37


Vous avez peut-être remarqué dans votre quartier un ou plusieurs chats errants et, comme vous avez du coeur, vous aimeriez les aider au moins en les nourrissant, peut-être même leur offrir un abri de fortune si vous avez un jardin.
Il est vrai que l'enfer est pavé de bonnes intentions, votre générosité pourrait donc bien avoir l'effet inverse et se retourner contre vous tout en provoquant une catastrophe pour vos protégés.

Si vous choisissez de nourrir des chats errants, vous devez, en même temps commencer à les faire stériliser. Le mieux est de vous adresser aux associations de votre ville ou département ou fondations Bardot, Lamart ou 30 Millions d'amis.
L'un ne va pas sans l'autre, ce n'est pas négociable, il ne s'agit pas de vous dire "Je le ferai plus tard" car, dans ce cas, "plus tard" sera sans doute "trop tard".

En effet, vous savez que les chats errants sont avant tout des survivants, leur existence est courte et dangereuse et la sélection naturelle fait des ravages parmi eux. Les bébés ne survivent pas tous et les adultes font rarement de vieux os. Trop de gens les maltraitent, sans parler des dangers extérieurs chiens, voiture, maladies, etc...
 
Les lieux deviendront un eldorado pour eux et d'autres chats, errants ou abandonnés, ne manqueront pas de se greffer peu à peu à la colonie.
En moyenne, une chatte errante a entre 1 et 2 portées par an qui donneront à chaque fois 3 ou 4 bébés qui seront capables de se reproduire dès 6-7 mois. 

En l'espace de 2 à 3 ans, vous serez littéralement débordé par le nombre.

Même si vous n'aidez qu'une seule chatte errante, sa première portée comportant forcément mâles ET femelles, vous entrez immédiatement dans le cercle infernal.

Prendre soin d'un groupe de chats errants va générer des contraintes évidentes et des obligations.

Le mieux est donc, dès que vous projetez de prendre soin d'un ou de plusieurs chats errants, vous mettre en contact avec les associations de votre région comme dit plus haut. En effet, il est possible que ces chats soient des chats libres et non des chats errants (donc sauvageons mais suivis par une association). Si c'est le cas, vous pouvez tout simplement demander à entrer en contact avec le nourrisseur qui s'occupe d'eux afin de vous partager le travail ou de vous relayer auprès des félins.

Si les chats n'ont pas de protecteur, vous pouvez demander aux associations si elles accepteraient de vous aider pour les faire stériliser. 

Les associations peuvent vous aider de différentes manières :

  • trapper à votre place,

  • vous prêter un matériel de trappage et vous expliquer comment procéder (certains vétérinaires ont ce type de matériel et acceptent de le prêter),

  • vous faire bénéficier de leurs tarifs préférentiels chez leur vétérinaire partenaire pour les opérations et les soins,

  • vous offrir quelques bons de stérilisation (vous pouvez également demander aux grandes fondations de vous offrir des bons de stérilisation (Fondation Brigitte Bardot, Fondation 30 millions d'amis, Assistance aux animaux, etc.) qui vous permettront de stériliser gratuitement,

  • prendre en charge dans leurs locaux les chats pour la période post-opératoire,

  • vous prêter des cages qui vous permettront de les garder pour la période post-opératoire,

  • etc...



C'est très variable selon les associations, leur capacité d'intervention et d'accueil ainsi que leurs moyens financiers.
En effet, n'oubliez jamais que le budget des associations n'est pas illimité, que la grande majorité d'entre elles vit de dons et n'a aucune subvention. Il serait généreux, si vous en avez les moyens, de participer financièrement à l'opération.
Si vous n'êtes pas prêt à vous lancer dans ce parcours du combattant, n'agissez pas du tout et contentez-vous de signaler la présence de ces chats errants aux associations de votre région. 
N'avertissez surtout pas votre mairie, à moins d'être absolument certain que vos élus ont fait le choix d'une gestion raisonnée par la stérilisation (très rare !) et pas celui d'une élimination pure et simple par mise en fourrière et euthanasie.

Clairement, si vous nourrissez sans stériliser, les chats vont se multiplier dans des proportions très rapidement affolantes, vous serez très vite débordé par leur nombre et, s'il est assez facile de trapper/stériliser 5 ou 6 chats, quand ils sont 15 ou 20, la situation se complique douloureusement.

Le risque, outre le fait que vos frais de nourriture augmenteront considérablement, est que la prolifération de ces chats finissent par causer des nuisances au voisinage en termes d'odeur (l'urine des mâles non castrés empeste et ils marquent leur territoire), de bruit puisque les mâles hurleront lors des bagarres et que les femelles brailleront pendant leurs chaleurs, de détérioration et d'hygiène puisqu'être nourris par vous ne les empêchera pas de fouiller les poubelles et de répandre les ordures.
Bref, il y a de fortes probabilités pour que les voisins humains de cette colonie hors contrôle finissent par être exaspérés et demandent l'intervention de la fourrière.

En fourrière, tous les chats errants sont euthanasiés car un chat errant est un chat sauvage et qu'un chat sauvage n'est pas adoptable.

" Un jour que j'expliquais cet enchainement qui mène au désastre à une nourrisseuse indépendante qui se trouvait justement débordée par une colonie grandissante, elle me dit "Alors quoi ? J'aurais dû les laisser mourir de faim ?" j'ai répondu non, mais quand on se mèle d'intervenir dans la sélection naturelle, il faut le faire de façon à ce que notre intervention ne crée pas un problème encore plus grave.
A mon sens, il est moins pénible d'accepter que quelques animaux parmi les plus faibles meurrent de causes naturelles plutôt que de voir des animaux en pleine santé violemment capturés et encagés pour finalement recevoir une injection létale." disait Crocro 94 de tribu velus.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre&Brigitte
VIP
VIP
avatar

Nombre de messages : 360
Localisation : vosges 88160
combien de chats avez vous? : 2
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: CHATS ET CHATONS ERRANTS: COMMENT LES AIDER    Ven 11 Mar - 14:44

Tout au long de l’année, les chattes sont à même de pouvoir mettre bas. Aussi, il n’est pas rare de tomber sur des petits, errants ou abandonnés...

Il vous est déjà arrivé de tomber sur un ou plusieurs chatons abandonnés, blottis les uns contre les autres, au cours de l’une de vos balades en extérieur ? Mais avez-vous eu les bons réflexes lorsque vous vous êtes mis en tête de leur porter secours ?

On le sait, pas évident de savoir avec exactitude comment réagir dans ce genre de situation. Voici donc quelques automatismes à développer pour pouvoir les aider au mieux.

1. Enquêter

Non, ce n’est pas une blague. Avant de recueillir un ou plusieurs petits, il faut vous assurer que ceux-ci sont bien seuls, orphelins ou délaissés par leur mère. Si après un long moment d’observation la chatte ne revient pas, que les petits sont sales, maigres et semblent agités et/ou désorientés, il vous faudra agir très rapidement. Dans le cas contraire, la maman peut simplement s’être absentée pour chasser. Par conséquent, il faut donc éviter de les déranger.

2. Aller chez le vétérinaire

Après enquête, le ou les chatons sont bel et bien livrés à eux-mêmes. Le vétérinaire sera alors votre salut pour savoir comment réagir. En effet, il vous donnera leur âge exact et les soins à leur prodiguer pour les maintenir en vie.

Si aucun cabinet n’est ouvert par chez vous, pensez aux services d’urgences vétérinaires ainsi qu’aux Ecoles Nationales Vétérinaires qui pour certaines disposent de tout le nécessaire. Amenez les petits chez vous le temps que l’intervention se fasse et installez-les au calme, près d’une source de chaleur avec nourriture et eau (surtout pas de lait de vache ou autre).

3. Donner de la chaleur

Un chaton est tout bonnement incapable de réguler sa température de lui-même. C’est pourquoi, en cas de sauvetage, il vous sera impératif de veiller à lui apporter de la chaleur. La température moyenne d’un chat nouveau-né est de 35.5°C et en dessous de 35, sa vie est en danger. N’hésitez donc pas à les placez dans une pièce chauffée à au moins 28°C, emmitouflés dans des draps et couvertures auprès d’un radiateur…ou lui mettre une bouillotte enveloppée dans un vieux pull par ex.

4. Nourriture et besoins

Avant 5 semaines, un chaton a besoin exclusivement de lait. Mais pas n’importe lequel : il doit être maternisé et adapté à lui ( se trouve chez les vétérinaires ou en pharmacie). Il ne faut donc pas qu’il soit de vache, de chèvre ni même venir de supermarchés. Sachez d’ailleurs que jusqu’à 2 semaines, un chaton a besoin de manger 8 fois par jour… Ce n’est qu’à partir de 5 semaines donc qu’il vous sera possible de commencer à lui présenter de la nourriture solide tout en continuant le lait et lui donnant de l’eau.

Par ailleurs, un chaton ne fait pas ses besoins instinctivement. Et parce que c’est vital pour lui, il va vous falloir l’aider comme sa mère l’aurait fait. Pour se faire, munissez-vous d’une compresse ou d’un linge humidifié à l’eau tiède et frotter délicatement sexe et anus du petit afin de lui permettre d’uriner et déféquer.

5. Donner de son temps

Vous imaginez bien que tous ces soins prennent du temps. Aussi, il ne va pas falloir compter vos heures. A raison de 8 tétés quotidiennes et autant de stimulations pour les aider à faire leurs besoins, vous devez en effet vous montrez très disponible. D’autant plus que les chatons ont besoin de calme autant que de douceur et de chaleur pour se développer au mieux…

6. Se faire accompagner des bonnes personnes

Vous ne voulez ou pouvez pas vous occuper d’un ou plusieurs chatons ? Pas de souci. Portez-leur au moins secours en les déposants dans un refuge ou une association plus que dans une fourrière ou chez un vétérinaire qui ne seront pas en mesure de les garder pour les soigner.
Revenir en haut Aller en bas
CDMC
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34676
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: CHATS ET CHATONS ERRANTS: COMMENT LES AIDER    Dim 24 Juil - 11:50

Si vous avez trouvé un ou des chatons non sevrés, voici quelques conseils pour s'en occuper , il ne faut surtout pas les laisser tous seuls si il n'y a pas leur mère  http://chatsdemoncoeur.forumactif.org/t6698-chaton-non-sevre-que-faire#169349

Il vous faut contacter des associations ou des personnes comme nous ici, nous pouvons vous aider.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHATS ET CHATONS ERRANTS: COMMENT LES AIDER    

Revenir en haut Aller en bas
 
CHATS ET CHATONS ERRANTS: COMMENT LES AIDER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHATS DE MON COEUR :: INFOS ET PARTAGES :: Infos Importantes Et Partages-
Sauter vers: