CHATS DE MON COEUR

TOUT POUR LES AMOUREUX DES CHATS, DE LA PROTECTION ANIMALE A VOS HISTOIRES PERSONELLES ET TOUTES LES INFOS NECESSAIRES POUR TOUT SAVOIR SUR NOS AMIS FÉLINS AINSI QUE DES CHATS ET CHATONS À L'ADOPTION
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vivre Avec Un Chat FIV+ ( sida du chat)

Aller en bas 
AuteurMessage
CDMC
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34890
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Vivre Avec Un Chat FIV+ ( sida du chat)   Ven 23 Avr - 11:25

Découvert en 1986, le virus de l’immunodéficience féline (FIV) est génétiquement, morphologiquement, fonctionnellement et pathologiquement similaire au HIV, mais ne se transmet qu'entre félins et pas à l’homme.

D’après les prélèvements sanguins effectués sur les populations naturelles de chats par les chercheurs du Laboratoire de biométrie, génétique et biologie des populations (unité associée CNRS-Université Lyon 1) et ceux du Centre national d'études vétérinaires et alimentaires (CNEVA, Nancy-Malzéville), le taux de prévalence (1) est de 9 à 33 % selon les populations.

Une synthèse de tous les travaux épidémiologiques menés de par le monde donne un taux moyen de 11 %, ce qui, rapporté à l’effectif national de chats, donnerait 1 million d’individus infectés, et à l’effectif mondial, puisqu’il est présent sur tous les continents, 45 millions.

En 1986, des chercheurs américains ont découvert chez le chat domestique (Felis catus) un rétrovirus homologue au virus de l’immunodéficience humaine (ou HIV), le virus de l’immunodéficience féline (Feline Immunodeficiency Virus ou FIV) (2).

Le FIV est génétiquement, morphologiquement, fonctionnellement et pathologiquement similaire au HIV et constitue, par de nombreux aspects, un bon modèle d’étude de l’infection humaine par le HIV.
Ce lentivirus se transmet par la salive et le sang à l’occasion de morsures, par exemple lors de combats pour un territoire, ou pour la reproduction.

Comme pour le sida humain, l’infection par le FIV s’effectue en deux temps : une phase de pénétration du virus, puis une phase de propagation du virus dans l’organisme de l’hôte.
Une enzyme virale, la transcriptase inverse, permet au virus, dont l’information génétique est constituée d’un simple brin d’ARN, de se transcrire en un brin d’ADN (rétrotranscription).
Celui-ci se duplique et les deux brins s’intègrent au sein même des chromosomes des lymphocytes infectés.
Après quoi, le virus reste inactif pendant une longue période pouvant aller jusqu’à plusieurs années (d’où le nom de lentivirus), jusqu’à ce que la machinerie cellulaire prenne en charge les gènes viraux et produise de nombreux virions. La surface des lymphocytes s’en trouve modifiée et ceux-ci ne sont plus reconnus par les autres cellules protectrices du sang, qui les attaquent et les éliminent, créant ainsi un état d’immunodéficience.

La succession des différentes phases pathologiques induites par le FIV est semblable à ce qu’induit le HIV chez l’homme.

- Le premier stade de l’infection est caractérisé par une courte phase clinique d’un mois environ qui est suivie d’une période d’incubation d’une durée équivalente.

- Le second stade est celui de la séropositivité asymptomatique : comme l’homme dans cette phase de l’infection par le HIV, le chat est en bonne santé mais potentiellement infectant. La durée de cette phase n’est pas connue avec précision mais est de l’ordre de plusieurs années.

- La troisième étape de la maladie est constituée par une lymphadénopathie généralisée, syndrome caractérisé par un gonflement des ganglions lymphatiques, et persiste en général moins d’une année.

- Enfin, le stade ultime est souvent subdivisé en deux sous-parties : l’ARC (pour AIDS Related Complex) consiste en l’apparition de symptômes associés à la lymphadénopathie du stade précédent, et le sida, caractérisé par une perte de défenses immunitaires favorisant l’apparition de maladies opportunistes, qui causeront la mort à brève échéance.
Un chat atteignant ce dernier stade a une espérance de vie de trois mois au plus.

Comme pour le HIV, seul un traitement palliatif peut être utilisé et ce au niveau expérimental exclusivement, et l’élaboration d’un vaccin commercialisable contre le FIV risque de durer encore plusieurs années.

Grâce à la conservation de sérums de chats, on a pu retrouver la trace sérologique du virus jusqu’en 1968, à la fois aux Etats-Unis et au Japon, en 1972 en Australie et en 1974 en France. La rareté de ces sérothèques ne permet malheureusement pas de faire remonter les recherches plus loin. Des chercheurs français effectuent annuellement, depuis 1991, des prélèvements sanguins parmi des populations naturelles de chats, c’est-à-dire des chats errants ou autorisés à sortir, certains vivant en milieu rural, d’autres en milieu urbain (3).
Ces études donnent des taux de prévalence de 9 à 33 % selon les populations, les différents résultats publiés par ailleurs (ceux des vétérinaires, qui portent non pas sur des «populations naturelles» mais sur des chats domestiques, sans rapport les uns avec les autres) laissant supposer une variabilité encore plus forte. Si l’on se base sur un effectif de dix millions de chats domestiques en France, on obtient une estimation de un à trois millions d’individus infectés. Le «taux moyen d’infection» par ce virus dans le monde, calculé sur plus de quatre-vingt mille chats testés, est de 11 %.


On estime l’effectif mondial de chats à plus de quatre cents millions. Aussi, près de 45 millions de chats au total pourraient être séropositifs pour ce virus dans le monde. Cette estimation doit toutefois être revue à la baisse compte tenu du nombre important de chats qui ne sont jamais en contact avec leurs congénères. Ces études suggèrent que l’impact de ce virus dans les populations naturelles de chats domestiques est faible, ce qui pourrait expliquer une aussi forte prévalence pour un virus endémique mortel. *

Un chat errant rural vit, en moyenne, 3 à 4 ans et, généralement, n’est pas infecté avant l’âge d’un an, ce qui explique que peu d'individus vivront «assez longtemps» pour mourir de l'infection FIV, d'où un faible impact du virus dans les populations naturelles.
Un chat errant contractant la maladie sur le tard pourra sans doute mourir de sa belle mort. Un chat fiv+ si contaminé jeune et si devenant chat domestique peut vivre jusqu'à 8/10 ans.

La spécificité du FIV au sein des différentes espèces de félins, ainsi que la répartition mondiale du virus, la preuve sérologique de son existence depuis au moins 25 ans et le faible impact du virus (relativement aux autres causes de mortalité) dans les populations naturelles de chats domestiques, sont des arguments en faveur d’une apparition assez ancienne du FIV, datant peut-être même d’avant la spéciation des félidés, il y a 3 à 6 millions d’années.

Pas d'infection possible du chat à l'homme.

Références : - J.-M. Legay. Comptes rendus de l’Académie des sciences Paris, 303 III, 709, 1986. - F. Courchamp et D. Pontier. Comptes rendus de l’Académie des sciences Paris, 1994, soumis à publication. - F.Courchamp, D.Pontier, J.-M.Legay, M.Artois.Le sida du chat et son virus, La Recherche, n° 268, septembre 1994.(3)


Dernière édition par Isa le Mar 1 Juin - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CDMC
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34890
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: Vivre Avec Un Chat FIV+ ( sida du chat)   Mar 1 Juin - 9:49

Le syndrome d’immunodéficience acquise du chat (ou FIV) est une maladie virale. Celle-ci correspond à l’équivalent du SIDA de l’homme.

Néanmoins, il n’y a aucune transmission possible du chat à l’homme, ni du chat à aucune autre espèce animale. Le virus n’atteint que les chats.
Le virus pouvant être latent pendant de nombreuses années, il est donc possible de vivre sereinement avec un chat porteur de cette maladie sans aucun risque. Un chat bien protégé est un chat qui vivra plus longtemps.
N’hésitez pas à lui offrir une vaccination complète pour prévenir les maladies extérieures et lui offrir une nourriture saine qui aidera son corps à mieux se défendre.


Selon que vous avez ou non d’autres chats, les questions à vous poser et les précautions à prendre seront différentes.

Vous n’avez pas d’autres chats
Si vous n’avez pas d’autres chats vous ne devriez pas hésiter à adopter un chat FIV. Vous devez seulement prendre un compte deux éléments :

•Une espérance de vie plus courte
Les chats porteurs du F.I.V. peuvent vivre de nombreuses années sans déclarer la maladie. Bien que votre chat ne soit pas plus fragile qu’un autre tant que la maladie ne s’est pas réveillée, celle-ci peut devenir active sans crier gare. Il est donc important de savoir observer son chat et de consulter son vétérinaire au moindre signe anormal.

A partir du moment où l’animal développe la maladie et devient immunodéprimé, son état risque de se dégrader rapidement. Il faut le savoir et y être préparé. La perte d’un animal est toujours très douloureuse. Cependant, sachez que votre vétérinaire sera à votre écoute lors du décès de votre animal ou pour vous conseiller si la décision d’euthanasie devait être prise.

Si vous avez d’autres chats
Si vous avez déjà un ou des chats et que vous envisagez d’adopter un chat FIV vous devez le faire en toute connaissance de cause concernant les risques et les modes de contamination.

•Eviter à tout prix les bagarres
Le principal moyen de transmission est la morsure lors de bagarres entre chats (car le virus est présent dans la salive), c'est pourquoi ce sont principalement des chats mâles entiers qui sont porteurs de ce virus. Il faut absolument éviter que vos chats se battent.

Il est malheureusement très difficile de connaître la réaction qu'un chat aura lors de l'arrivée d'un nouveau pensionnaire. Lors des premiers contacts, votre présence est utile afin qu'ils puissent surveiller la réaction des chats et d'éviter les affrontements.

Si le premier chat réagit mal au début, le vétérinaire pourra lui prescrire des médicaments anxiolytiques, classiques ou homéopathiques, qui l'aideront à passer le cap.
Par ailleurs, il existe également un produit qui contient des phéromones de chat. Ce produit, le FELIFRIEND, permet de déposer une odeur qui signifie "ami" sur tout individu vivant : chat, humain... Ceci permet de rassurer le chat déjà présent lors de l'arrivée d'un nouvel individu. Il faut l'appliquer sur les mains et caresser ensuite les deux chats sur les flancs.


En Général

•Le risque de contamination d’autres chats
Si vous savez que votre chat est F.I.V., il est de votre devoir d’adopter une attitude responsable face aux risques de contamination. Concernant vos propres chats nous aborderons ce sujet plus loin. Concernant les chats de votre voisinage vous avez une responsabilité, c’est pourquoi il est recommandé de ne pas laisser votre chat sortir.

En effet, comme il n’existe pas de vaccins, ni de traitements pour éradiquer le virus FIV, le seul moyen de limiter sa propagation est d’éviter les contacts entre chats sains et malades. A vous de déterminer si votre chat peut ou non contaminer ses congénères en prenant le soleil dans votre jardin… Sachant que le virus vit seulement 10 minutes à l'air libre.
Plus encore que pour les autres, il est absolument primordial de faire castrer votre chat et stériliser votre chatte pour éviter les bagarres, les fugues, les rapports sexuels et les naissances, qui sont autant de risque de contamination.

Par contre le virus est très fragile dans le milieu extérieur : il y survit quelques dizaines de minutes maximum. La contamination des lieux (par des objets, par le sol) est donc casi impossible.

En conclusion, on peut dire qu'un chat calme et serein peut très bien vivre avec d'autres chats même si FIV+, le principal souci étant d'éviter les bagarres et la stérilisation de matou.
Revenir en haut Aller en bas
CHATSAUVAGE
VIP
VIP
avatar

Nombre de messages : 386
Localisation : Saone et Loire à Cuiseaux limite Ain et Jura .
combien de chats avez vous? : une 20taine

Date d'inscription : 21/02/2011

MessageSujet: Re: Vivre Avec Un Chat FIV+ ( sida du chat)   Lun 21 Fév - 12:09

J'ai adopté une vieille minette de 15 ans FIV et elle est pas du tt agressive donc pas de souci avec les autres c'est une creme !!
Revenir en haut Aller en bas
anneso0288
P'tit Nouveau
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 14
Localisation : Saint Quentin 02
combien de chats avez vous? : 2 Chats Clafouti et Caramel, sans oublier Diablo et Hola nos deux petits amours partis trop tot
Ainsi que Fleur et Nounouche deux chats que nous avons sauver, Fleur en biberonnage aujourd'hui chez mes parents et Nounouche retrouvé la patte arrière dechiquetée aujourd'hui adopter par mes grands parents.
Date d'inscription : 09/05/2012

MessageSujet: Brochure chat FIV   Sam 12 Mai - 8:46

Voila la brochure affichée la salle d'attente de mon vétérinaire, il m'a donné la version Jpeg, si quelqu'un la veux perso n'hésitez pas.

[img][/img]

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Assoº Chats Libres
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3404
Localisation : Région Parisienne
combien de chats avez vous? : 9
Date d'inscription : 16/04/2012

MessageSujet: Re: Vivre Avec Un Chat FIV+ ( sida du chat)   Dim 13 Mai - 10:12

Bonjour peut on diffuser cette fiche et est ce que c'est votre vétérinaire qui l'a faîte ou c'est une affiche officielle de la DSV? Merci.
Revenir en haut Aller en bas
CDMC
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34890
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: Vivre Avec Un Chat FIV+ ( sida du chat)   Dim 13 Mai - 10:40

Diffuser oui avec le lien du forum stp ( http://chatsdemoncoeur.forumactif.org/t1758-vivre-avec-un-chat-fiv-sida-du-chat#98276 )

pour le reste, je laisse répondre Anneso.... c'est en effet une bonne question .
Revenir en haut Aller en bas
anneso0288
P'tit Nouveau
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 14
Localisation : Saint Quentin 02
combien de chats avez vous? : 2 Chats Clafouti et Caramel, sans oublier Diablo et Hola nos deux petits amours partis trop tot
Ainsi que Fleur et Nounouche deux chats que nous avons sauver, Fleur en biberonnage aujourd'hui chez mes parents et Nounouche retrouvé la patte arrière dechiquetée aujourd'hui adopter par mes grands parents.
Date d'inscription : 09/05/2012

MessageSujet: Re: Vivre Avec Un Chat FIV+ ( sida du chat)   Dim 13 Mai - 19:48

coucou, c'est mon vétérinaire qui l'a fait merci pour la diffusion
Revenir en haut Aller en bas
Martine 75
VIP
VIP
avatar

Nombre de messages : 1388
Localisation : RP
Date d'inscription : 30/01/2012

MessageSujet: Re: Vivre Avec Un Chat FIV+ ( sida du chat)   Mar 14 Juin - 15:32

Enfin! Une étude vétérinaire qui dit que les chats FIV+ peuvent vivre avec les FIV-!

L'étude publiée dans le " Veterinary Journal " montre que le FIV est difficile à transmettre. Combine de chats ont perdu la vie parce que les gens croyaient le contraire?

Article publié le 8 mars 2016 par JaneA Kelley
sur http://www.catster.com/lifestyle/cat-health-vet-study-fiv-positive-cats-living-together
________________________________________________________________________________
Des chats FIV+ peuvent vivre avec des congénères non infectés sans leur transmettre mettre le virus. Conclusion d'une étude vétérinaire. Enfin.

Le College de médecine vétérinaire de l'université  Purdue (Indiana USA) a  mené une étude de longue durée dans des refuges et en a tiré deux conclusions :  les chats  FIV+ peuvent vivre avec des  FIV- sans les infecter pendant des échanges quotidiens normaux et les chattes infectées ne transmettent pas le virus à leurs petits.
L'étude a été conduite par le Dr. Annette L. Litster du département de scciences cliniques vétairinaires du collège.

Les amoureux des chats et protecteurs le savent depuis des années, et il se sont continuellement battus pour venir à bout des superstitions sur le FIV qui ont conduit je ne sais combien de chats à perdre la vie sans raison dans les refuges.
Des croyances erronées sur les chats  FIV positif  ont aussi conduit à de longs  séjours – parfois aussi longs que  la vie du chat- pour les positifs assez chanceux pour être  recueillis dans des refuges sans euthanasie.

Pas la peine de ne faire adopter les positifs que dans des foyers avec d'autres FIV+;
La maladie ne se transmet que par morsure profonde, qui ne se produit que lors de bagarres intenses. Des présentations correctement faites et le respect de la personnalité de chaque chat devraient  empêcher ces bagarres de se produire.
Je le sais par expérience : quand j'étais jeune, ma famille avait un matou qui a attrappé le FIV en se battant pour des femelles avec d'autres males entiers. Mais il n'était jamais agressif avec les autres chats de la maison. Ils partageaient les écuelles de nourriture et d'eau, les couchages, et parfois meêm se toilettaient mutuellement. Aucun des autre schat n'a attrapé le FIV. En fait, sa mailleure copine, Iris, a vécu en très bonne santé jusqu'à 18 ans.  

La fausse croyance que la chatte peut passer le FIV à ses chatons a probablement causé des milliers ert des milliers d'euthanasies inutiles.  Bien qu'il y ait au monde bien plus de chats que nécessaire, c'est une honte qu'autant de chatons adoptables soient morts à cause de ces idées erronées.
Un autre problème : les gens confondent  souvent  le FIV (virus de l'immuno déficience féline)  avec le FeLV (virus de la leucose féline ) qui lui se transmet via la cohabitation et le contact informel. Ces deux maladies sont des retrovirus et toutes deux affectent le système immunitaire. La différence? Le FIV ne traverse pas facilement les muqueuses ( l'intérieur de la bouche, du nez, des yeux, des pârties génitales et des intestins), ce qui explique pourquoi le FIV se transmet si difficilement aux autres chats.

Il ne faut pas craindre le FIV , et je suis ravie qu'il y ait enfin  une étude vétérianire officielle pour confirmer ce que beaucoup d'entre nous savent depuis des lustres. J'espère pour nos petites boules de poils que cette connaissance va se répandre rapidement dans les refuges (et les associations), de manière à ne pas torpiller les chances des FIV+ d'être adoptés ou leur éviter d'être tués de peur que la maladie se répande.
Merci,  Dr. Litster, d'avoir mené cette recherche et de l'avoir publiée : vous avez déjà commencé à sauver des vies de chats.

A publier partout sans modération(merci de rajouter le lien du forum par respect du travail effectué par Pasti qui nous en a fait la traduction et que nous remercions).
Revenir en haut Aller en bas
Béa Kimcat
VIP
VIP


Nombre de messages : 4652
Localisation : Près de Toulouse
combien de chats avez vous? : 2
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Vivre Avec Un Chat FIV+ ( sida du chat)   Mar 14 Juin - 19:37

Je vais partager cette étude formidable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vivre Avec Un Chat FIV+ ( sida du chat)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vivre Avec Un Chat FIV+ ( sida du chat)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHATS DE MON COEUR :: TOUT SUR LES CHATS :: Comportement et Santé :: Santé-
Sauter vers: